Carnet de campagne Paul

Cela faisait plus de 100 ans que le carnet de campagne de notre grand-père Paul marié à Marguerite Girardin était resté en sommeil dans la famille.

Notre grand-père Paul refusait d'évoquer cette période de sa vie. Il argumentait en disant « j'ai connu trop d'horreurs ».

Paul matricule 17 classe 1904 démarre son carnet le 14 février 1915 à Besançon en inscrivant la veille de ses 31 ans « En route pour la guerre » 

Extraits du contenu de son carnet en fin d'article.

Contenu de ce dossier :

  1. Paul : présentation, affectation, titres et médailles. 
  2. Sauvegarde, retranscription du carnet : méthodologie et étapes de réalisation.  
  3. Aide documentaire et supports de recherche
  4. Son carnet de campagne. 
  5. Rôle de Paul d'après la lecture du carnet.
  6. Extraits du carnet retranscrits. 

 1) Paul : présentation, affectation, titres et médailles :

Paul pdt la guerre 14-18

Présentation :

Paul avait 2 frères Albert et Eugène issus du mariage de leurs parents Marianne et Sylvain. Albert mobilisé comme son frère, a été tué en 1915. Son nom figure au monument aux morts de Massanay la Côte (Côte-d'Or en région Bourgogne-Franche-Comté). Quand la France décrète le 1er Août 1914 la « mobilisation générale », Paul employé dans la fonction publique aux impôts est fiancé à Marguerite. Ils se marieront le 15 Mars 1919.

Affectation, fonction

48éme division d’Infanterie. 96 éme brigade – 3 éme Régiment de tirailleurs marocains, 2éme régiment de Zouaves – tirailleurs. Colonel : Vrenière - Capitaine : Simonnet / Lieutenant Lançon - / Capitaine Menet - Lieutenant : Le Bris - Secrétaires : Tourneur (caporal) Vielzeuf – Richard – Lafferière – Fabry. 

Paul est désigné pour partir en qualité de "secrétaire d'Etat Major" d'une nouvelle brigade en formation.

J'ai retrouvé son livret militaire en ligne http://www.archives.ain.fr/ - 

Titres et médialles :

Caporal le 17 Avril 1915 - Croix de guerre, le 18 juillet 1915

Chevalier Ouissam Alaouîte en 1917 : Le gouvernement Chérifien – DAHIR décerne à l'ami de notre majesté Paul Fabry matricule 02317 Sergent Major à la 5 éme compagnie de tirailleurs du régiment de Tirailleurs Marocains le CINQUIEME rang (Chevalier) du Ouissam Alaouîte Chérifien, en considération des ses mérites. Fait à Rabat 31 décembre 1917.Empreinte du Grand Sceau du Sultan du Maroc portant l'inscription suivante : « Youssef ben El-Hassan ben Mohammed : Dieu est son protecteur ; Celui qui en appelle à l'aide de l'envoyé de Dieu – Intimiderait les lions dans leurs repaires mêmes ; - Celui qui se réfugie ô la plus noble des créatures – Celui-là, Dieu le protège de tout péril »

Médaille militaire : Par arrêté ministériel du 16 Mars 1921 pour son activité au sein du 1er Régiment des Tirailleurs Marocains en tant que sergent Major.

Légion d'honneur : à 89 ans : Reçoit la croix de Chevalier de la Légion d’Honneur pour avoir sauvé de la mort le capitaine Alphonse Juin qui devait devenir plus tard maréchal de France. Cérémonie de remise de médaille à Maubeuge.

 


 

2) Sauvegarde, retranscription du carnet : méthodologie et étapes de réalisation 

Grandes lignes du travail effectué : (Mai et Juin 2018) 

  • Sauvegarde complète du carnet en l’état à l’aide d’un statif de reproduction, (appareil photo, + éclairages ) +  traitement  d’image.
  • Agrandissement au format A4 pour retranscription.
  • Recherche du nom des sites d’intervention et histoire des lieux. NB : plusieurs communes n’existent plus suite à la  destruction complète.
  • Recherche en ligne carnet militaire, acte de naissance..
  • Saisie du texte, relectures, intégration de photos.

Remerciements  à Marie-Françoise pour la saisie et le déchiffrement des textes et localités, et à Mr le Colonel Daniel Dath pour son apport documentaire et informations complémentaires.

Processus de reproduction


3) Aide documentaire et supports de recherche

Le contexte historique de la mobilisation : http://fresques.ina.fr/jalons/fiche-media/InaEdu04522/la-mobilisation-generale-du-2-aout-1914-en-france-et-le-depart-des-soldats-pour-le-front.html

Les tranchées : http://guerre1418.org/html/thematiques_tranchees.html

Lexique guerre 14 -18 : http://www.crid1418.org/espace_pedagogique/lexique/lexique_ab.htm

Lexique 2 : http://www.voyageurs-du-temps.fr/dictionnaire-glossaire-vocabulaire-expressions-language-14-18-du-poilu-dans-les-tranchees-1914-1918_1138.html

Parcours d’un ancêtre guerre 14 – 18 https://www.aupresdenosracines.com/2012/11/retracer-le-parcours-dun-ancetre-pendant-la-premiere-guerre-mondiale.html

Archives départementales : Les archives numérisent en mettent en ligne les registres matricules sur leur site

Mémoires des Hommes : Morts pour la France 1914-18 et 39-45, en Afrique du Nord 1952-1962, Journaux des Marches et Opération ou JMO ...
Grand Mémorial : Recherche dans les archives numérisées des registres matricules indexés et dans le fichier des Morts pour la France
MemorialGenweb : Relevés de monuments aux morts, soldats et victimes civiles, français et étrangers, tués ou disparus par faits de guerre, morts en déportation, « Morts pour la France »


4) Le contenu de son carnet

Son carnet de campagne au format 16,5 cm x 11 à été soigneusement rédigé majoritairement à la plume et agrémenté de photos. Il comporte des notes journalières, du 15 février 1915 au 1 er novembre 1917 avec plus ou moins de détails selon la nature des opérations. Y sont jointes également les lettre à ses parents. 

Photos : voir album photo créé 

L'original du carnet

Durant ces années Paul et son régiment ont été présents sur tous les fronts répartis dans l’Aisne, la Marne, la Meuse, et la Meurthe et Moselle, et ce à différentes périodes avant de s’embarquer fin Novembre 1917 pour Casablanca. 

Comme on le voit sur la carte, le régiment a été présent sur tous les lieux des grandes batailles : Artois, Somme, Chemin de Dames, Champagne, etc. Exemple d’informations sur le régiment : http://www.les-tirailleurs.fr/unites/1- rtm

Le Front


5) Rôle de Paul fréquemment tenu d’après le carnet 

Secrétaire d’état Major : Dans le domaine militaire, un état-major est composé pour l'essentiel d'officiers, ainsi que de personnel de soutien (secrétaires, transmetteurs) et est chargé de synthétiser l'information, d'aider à la décision, d'organiser, de planifier, de programmer, d'établir les ordres, d'en contrôler l'exécution, de suivre les évènements et d'en tirer les enseignements.

Agent de liaison : Militaire chargé de transmettre ordres et informations au sein de l’armée, en particulier lors d’une opération qui rend impossible l’usage du téléphone. Les agents de liaison interarmes (chargés de la communication entre la troupe et l’artillerie par exemple) ou interunités (d’une compagnie à une autre par exemple) n’étaient pas permanents et étaient nommés, comme le montrent de nombreux témoignages, dans l’instant, lorsque la situation l’exigeait. Cependant, certains officiers choisissaient de définir un ordre de roulement journalier ou hebdomadaire et dressaient pour cela une liste d’hommes choisis parmi leurs subordonnés. Connaissant par avance leur « tour », les hommes savaient immédiatement qui devait partir avec l’ordre à transmettre en poche, d’où, peut être, l’impression de rôles permanents. Il existait par ailleurs des officiers d’état-major dont la fonction principale était de transmettre ordres et rapports entre les différents échelons de commandement, ou entre un service militaire et un organisme civil (l’agent de liaison du ministère de la Guerre au GQG, par exemple).

A la lecture on perçoit une certaine constance avec une alternance de périodes : bivouacs, cantonnements, maintien des positions, engagements dans la bataille. Ceci pour permettre aux troupes de se régénérer et de reconstituer les effectifs perdus. Toutes les étapes et engagements du régiment sont consignées et accessibles en ligne sur le web. Vers la fin du carnet en 1917, les notes sont plus laconiques ou absentes et indiquent les différents lieux de passage.

La date du 16 Avril 1917 est une date importante. C’est l’assaut lancé dans le secteur du Chemin des Dames détaillé par Paul dans une lettre à ses parents.


6 Le carnet de campagne de Paul téléchargeable en pdf 

La version complète en pdf : Paul_carnet_de_campage_14_18_compresse (79 pages y compris correspondances et photos)

Extrait_1__du_15_au_20_fev_1975  Paul rejoint son unité dans l'Aisne (train, auto-camion, à pieds) Entrée en fonction auprès de l'état Major, 1er contact avec les destructions le bruit des canons. 

Extrait_2_9_au_14_mars_1915  A pieds, direction les tranchées de la cote 196 "Les Hurlus" dans la Marne. Installations du Pc et bureaux, bivoics, transmission des ordres sur le front. Bombardements, faits de guerre....

Extrait_3__Cote_196_Front__tranch_e__Marne  9 jours, cote 196 entre la butte du Mesnil et les Mamelles dans le camp de Suippes. Fusillades, attaques, charniers, spectacles de désolation, ... et toujours le bruit assourdissant, la mort partout, le courage, les conditions de vie inhumaines.

 

Album photo du carnet de campagne.

 

Version en ligne du carnet de campagne (uniquement le texte pas les photos) 

 

Claude Fabry : cfcourriel@yahoo.fr