Banniere Club lecture23

Les 10 mots en liberté choisis aléatoirement par Marie-France du Club Lecture de Marcq en Baroeul :

 allumette, santé, plongeoir, avertir, rare, mandarine, occasion, vétuste, soubresaut, badiane.

Le p'tit jeu de Janvier et ses contributions.

Comment ça marche ? :

Rédigez et envoyez votre texte (environ 10 lignes) sous forme de récit, poème, fiction, prose, sur ces adresses courriels h.c0711@orange.fr ou cfcourriel@yahoo.fr  Pas de délai imposé. Il sera transcrit dans cette page de blog.

Pourquoi c'est plaisant à faire et à partager ?  la découverte des mots -  * le temps de la rédaction -  * l'échange et la lecture des textes de qui se prend au jeu.

NB : tout à au bas de cette page vous pouvez insérer un commentaire

 

Les contributions :

Marianne

On m'avait bien averti qu'il suffisait de craquer une allumette pour enclencher le gaz sur une cuisinière même vétuste. La manipulation délicate était de bien régler la flamme sous la poêle pour que la badiane s'agite et fasse des soubresauts réguliers. Car, en fait, il n'était pas rare qu'elle sautât comme depuis un plongeoir pour aller se ficher dans une mandarine.

Occasion exceptionnelle pour nous poser des questions sur le bien-fondé de notre santé et de notre bien-être.

 

Marie-France

« C’est à l’occasion d’un saut sur ce plongeoir vétuste qu’il eut ses premiers problèmes de santé… : un cas rare de néphrite.

 Il eut beau redoubler sa consommation de mandarines et de badiane, rien n’y fait... Il devint aussi maigre qu’une allumette...

Avertir sa mère devenait obligatoire. Il souffrait beaucoup trop. Cela ne pouvait que mal se terminer....

Alors, avec un soubresaut de courage, il composa son numéro de téléphone…  »

J’ai essayé ce qui avait été convenu au départ de notre jeu (si j’ai bien compris) : écrire  une histoire la plus courte possible … C’est vrai que cela accroît les difficultés !!!

 

Charline (suite des aventures de MARCEL)

MARCEL  rêvassait :

Ce matin, il avait visité une  superbe villa, un peu VÉTUSTE certes, mais  OCCASION  RARE  dans la région ! Elle disposait d'une piscine avec PLONGEOIR.… un rêve!

Marcel sortit une cigarette et une ALLUMETTE, il ne devrait pas; son médecin, Anna, n'arrêtaient de l'AVERTIR des risques.

Un SOUBRESAUT, causé par le froid, l'empêcha  d'allumer sa  cigarette, il attrapa une MANDARINE dans la corbeille de fruits, voilà qui est bon pour la SANTE !. Et s'il  achetait la villa?  nager, le sport ? Encore mieux!

Anna sirotait une tisane à la BADIANE, Marcel  commença " ce matin ,j'ai visité une chouette villa..."

 

Mag 31

Dés l'entrée et sans avertir , un seul coup d’œil permet d'appréhender le petit jardin japonais ; une profusion d'arbustes et de fleurs rares , pivoines, mandariniers, azalées, badiane en pleine santé, libèrent leurs senteurs.

Bougeoirs et allumettes entourent le petit banc vétuste juste face au bassin : là, une nuée d'oiseaux multicolores perchés sur les branchages, en guise de plongeoir,

avancent en petits soubresauts avant de s'élancer vers l'eau rafraîchissante.

Quel bel endroit pour méditer !

 

Hélène - Jour 'J':

La propriété déploie un rideau de verdure odorante entre la route et la falaise; elle se nomme <les agrumes du soleil> et fait la fierté de sa Corse natale.

Pour Mattéo c'est un lieu familier et néanmoins rare, car il est hors de question d'avertir quiconque lorsqu'il y vient.

Il profite de la moindre occasion, indispensable à sa santé et à son équilibre: c'est son refuge!

Il grimpe dans l'un des arbres, les poches bourrées de ces croquantes 'allumettes ' aux anchois que fait sa maman, la tête dans les mandarines qu'il peut déguster sans vergogne; montent aussi jusqu'à lui les légères effluves anisées de la badiane qui pousse ça et là et qui l'enivre un peu.

C'est un point de vue imprenable sur ce qui le passionne : la Mer scintillante et infinie! et puis, il y a , son obsession: faire le grand saut le jour de ses douze ans.

Depuis longtemps déjà, il a aménagé le petit promontoire à l'aide de pierres soigneusement choisies et d'une vielle planche, un brin vétuste, qu'il s'est procuré;

La plateforme est prête et l'étroit tremplin s'avance au dessus des flots.  Son jour est arrivé, enfin!

Bras tendus, pieds joints au bord du plongeoir, son cœur bat la chamade; un léger soubresaut et c'est l'éblouissement tant attendu, l'extraordinaire sensation

de la rencontre avec les éléments. Ces quelques secondes lui procurent la joie infinie qu'il espérait : il recommencera !!!

Car que serait la vie sans défis à relever et sans rêves à réaliser .

 

André

La peur du covid le laissait le coco vide et les gambettes menant aux rencontres plus maigres qu'allumettes. N'étant pas pour autant assis sur un plongeoir, il eut un soubresaut de lucidité et se dit que le confinement lui offrait une rare occasion de s'auto-ravaler la façade plus que vétuste. Son corps, secoué par la peur de la maladie, était en train de l'avertir de prendre soin de sa santé. Du coup, il se versa un grand verre de jus de mandarine et se prépara une décoction de badiane.

 

Claude

Lui le sportif de talent toujours précautionneux de sa santé, s’était laissé allé. Plus d’occasions de se retrouver à la piscine, au stade, en salle de sport avaient eu raison de sa motivation. 

Ce soubresaut nécessaire à son équilibre, il l’avait eu en admirant le rocher et son plongeoir vétuste classé monument historique dominant la mer à Nice.

Depuis ce site exceptionnel rare il s’était senti averti par flash de bien-être brutal  comme s’enflamme une allumette. 

Il avait retrouvé l’envie au bon moment, les salles allaient rouvrir, la vie allait pouvoir reprendre son cours normal.

Son sac était prêt avec comme d’habitude ses 3 mandarines et sa gourde remplie d’une infusion à la badiane.